Fermer
banniere_karch01.jpgbanniere_karch02.jpgbanniere_karch03.jpgbanniere_karch04.jpgbanniere_karch05.jpgbanniere_karch06.jpgbanniere_karch07.jpgbanniere_karch08.jpgbanniere_karch09.jpg

Conservation des reptiles dans l'agriculture

Les milieux particulièrement importants pour les reptiles sont les prairies et pâturages secs, les surfaces à litière, les roselières, les prairies fauchées plusieurs fois ainsi que leurs ourlets, les vignes, les hauts-marais et marais de transition exploités.

Mis à part les milieux forestiers particuliers, les surfaces agricoles utilisées extensivement et richement structurées figurent parmi les milieux les plus importants pour les reptiles en Suisse. Il s’agit la plupart du temps de prairies et de pâturages (souvent inventoriées comme prairies et pâturages secs), mais aussi de pâturages boisés ou de châtaigneraies. Dans les régions viticoles, les reptiles sont généralement très fréquents sur les murs de pierres sèches ou dans les bordures extensives des vignes. Même les régions de cultures intensives peuvent convenir aux reptiles, pour autant qu’il y ait suffisamment de structures permanentes dans les bords, comme des ourlets herbacés, des bandes herbeuses non fauchées, des talus, des haies et des tas d’épierrage.

Toutes ces surfaces ont toujours en commun une densité suffisante de petites structures de grande valeur, en particulier les murs de pierres sèches, les tas d’épierrage et autres murs de pierres, éléments bordés de bandes de hautes herbes et parfois de buissons bas. De même, les haies avec bandes de hautes herbes – idéalement combinées aux petites structures énumérées précédemment – constituent d’excellents milieux pour les reptiles. Les petites structures comme les murs de pierres sèches et les tas d’épierrage sont aménagés depuis des siècles par les agriculteurs et font donc partie du paysage rural traditionnel. Elles représentent les conditions préalables à la colonisation des milieux agricoles par de nombreuses espèces animales, y compris les reptiles.


 

 

 

 

Objectifs environnementaux pour l’agriculture

Le rapport « Objectifs environnementaux pour l’agriculture » (OFEV, 2008) liste entre autres les espèces cibles et caractéristiques de reptile des zones agricoles et leurs habitats. C’est sur la base de ce dernier que les espèces de reptiles peuvent être protégées. 
 

 

Les espèces de reptiles suivantes sont des espèces cibles et caractéristiques en zone agricole :


Espèces cibles

Espèce caractéristique

Gefahrenquelle Netze: Schlangen verfangen sich

Schlangen können sich in Netzen verfangen, aus welchen sie sich nicht mehr befreien können und sterben.
Das folgende PDF (in englischer Sprache) zeigt auf, wie diese Gefahrenquelle reduziert werden kann:

Informations supplémentaires

  • Notice Petites structures et promotion de la biodiversité le long des cours d'eau. Agridea.
  • Notice Technique de récolte de prairies et diversité des espèces. Agridea. (PDF