Fermer
banniere_karch01.jpgbanniere_karch02.jpgbanniere_karch03.jpgbanniere_karch04.jpgbanniere_karch05.jpgbanniere_karch06.jpgbanniere_karch07.jpgbanniere_karch08.jpgbanniere_karch09.jpg

Conservation des reptiles le long des voies de circulation

Dans les zones d’agriculture intensive, les biotopes linéaires constituent souvent les derniers habitats pour les reptiles. Ces éléments se trouvent notamment le long des routes, des chemins et des voies ferrées. Les animaux y trouvent souvent des talus fauchés extensivement et bien exposés, mais aussi des cachettes et des places ensoleillées (murs de pierres sèches, enrochements, gabions). Ils profitent également des sols graveleux et autres milieux rudéraux aménagés lors de la construction ou de l’entretien de ces voies de communication.
Les talus et les murs de soutènement ne sont pas uniquement d’importants éléments linéaires de liaison ou des corridors: diverses espèces de reptiles – en particulier le lézard agile – y vivent en effet toute l’année. Contrairement aux amphibiens, les reptiles sont peu victimes de la circulation routière ou ferroviaire, les animaux écrasés sont rares. Cela vaut donc vraiment la peine de protéger et favoriser les reptiles le long des voies de communication – le potentiel est immense!