Fermer
banniere_karch01.jpgbanniere_karch02.jpgbanniere_karch03.jpgbanniere_karch04.jpgbanniere_karch05.jpgbanniere_karch06.jpgbanniere_karch07.jpgbanniere_karch08.jpgbanniere_karch09.jpg

Haies et buissons

hecken

Les haies et les buissons ont en général d’une grande valeur écologique. Suivant l’endroit, ces milieux peuvent servir d’habitats permanents ou complémentaires à un autre type d’habitat comme une prairie sèche ou humide aussi bien pour les reptiles que pour les amphibiens. Les haies sont aussi d’excellents corridors et elles permettent de mettre en réseau des parties d’habitats distincts. Les buissons peuvent aussi faire partie de zones de transition, comme en bordure d’une zone inondable ou d’un couloir à avalanches.
 
Les amphibiens et les reptiles trouvent dans les haies et les buissons une grande variété de nourriture mais surtout des précieux abris et un microclimat favorable. Les haies bordées par un grand ourlet herbacé et possédant une végétation riche et haute sont particulièrement importantes. Beaucoup de reptiles prennent le soleil dans ces bandes herbeuses à côté d’un buisson et, en cas de danger, ils s’y réfugient en une fraction de seconde. Les haies sont particulièrement attractives lorsqu’elles sont encore enrichies d’un tas de pierre ou bordées d’un mur en pierre sèche. Ces sites peuvent également être utilisés comme quartiers d’hivernage. Les haies riches en espèces végétales dont le branchage recouvre bien le sol sont plus intéressantes ; au contraire, les haies hautes de noisetier qui offrent peu de protection au niveau du sol et qui peuvent être fréquentes par endroits sont peu favorables. Les buissons dans des éboulis, dans des champs de rocaille, dans des pâturages ou des prairies, sur les rives de lacs ou de rivières, dans de vieilles carrières ou gravières sont toujours des hotspots pour l’observation des reptiles. Les lézards verts grimpent occasionnellement dans les buissons tôt le matin ou en fin d’après-midi pour recueillir les premiers et les derniers rayons du soleil. La couleuvre verte et jaune est également observée de temps en temps en train de prendre le soleil sur les buissons. Les lisières de forêts ne sont intéressantes pour les reptiles qu’en présence de buissons (lisière étagée). Ici aussi la bande buissonnante est idéalement complétée par un ourlet herbacé.
 
On entend parfois dire que les buissons de mûriers dans les habitats de campagne sont importants pour la rainette verte. Il n’est par contre pas justifié de dire que les rainettes préfèrent les mûriers à d’autres plantes. Néanmoins, on y trouve fréquemment cette espèce, particulièrement les adultes justes après la saison de reproduction et les jeunes après la métamorphose. Avec un peu d’entrainement, on peut observer les individus prendre le soleil dans les environs des points d’eau favorables. Ce type d’habitat épineux offre très probablement un excellent abri contre les prédateurs.