Fermer
banniere_karch01.jpgbanniere_karch02.jpgbanniere_karch03.jpgbanniere_karch04.jpgbanniere_karch05.jpgbanniere_karch06.jpgbanniere_karch07.jpgbanniere_karch08.jpgbanniere_karch09.jpg

Que représente le danger des serpents en Suisse

Quel danger représente une morsure de vipère en Suisse?

Les deux serpents venimeux de Suisse, la vipère péliade (
Vipera berus ) et la vipère aspic ( Vipera aspis ) - provoquent chaque année quelques cas de morsures. Grâce aux progrès de la médecine, cette menace n’est aujourd’hui plus mortelle. Depuis 1961, on ne compte en effet en Suisse qu’une seule issue fatale provoquée, en partie au moins, par une morsure de vipère aspic. Des 103 morsures signalées entre 1983 et 1995, seules 14 ont débouché sur des complications.

Bien que la plupart des morsures de serpents ne soient aujourd’hui plus problématiques, il n’en demeure pas moins qu’elles sont à prendre au sérieux et nécessitent dans tous cas un traitement médical. Comme dans le cas des piqûres d’insectes, ce sont les réactions allergiques qui sont le plus à craindre. Quiconque est allergique aux abeilles ou a déjà été mordu par un serpent indigène doit impérativement disposer en tout temps des médicaments d’urgence.

Il faut souligner qu’une grande part des morsures signalées en Suisse pourraient être évitées grâce à un comportement adéquat des personnes concernées. Elles surviennent en effet souvent lorsque des serpents sont importunés, tourmentés ou capturés.


La feuille d’information «Serpents - comment réagir ?»  contribue à éviter les cas de morsures et indique comment réagir si un tel accident survient tout de même. Disponible en téléchargement sur votre droite ou en commande directement chez nous au karch.

Vipère péliade

Vipére péliade - Vipera Berus

 

Numéros d'urgence utiles:

Le Centre de coordination pour la protection des amphibiens et des reptiles de Suisse (karch) dispose de connaissances détaillées de la répartition des vipères en Suisse. Si vous êtes inquiets de la présence de serpents chez vous ou sur un lieu de vacances, n'hésitez pas à contacter le karch. Il vous informera sur les espèces présentes, et en cas de besoin, mettra son représentant régional à votre disposition.