Fermer
banniere_karch01.jpgbanniere_karch02.jpgbanniere_karch03.jpgbanniere_karch04.jpgbanniere_karch05.jpgbanniere_karch06.jpgbanniere_karch07.jpgbanniere_karch08.jpgbanniere_karch09.jpg

Le karch

Fondation CSCF&karch

Le Centre de coordination pour la protection des amphibiens et des reptiles de Suisse (karch) est fondé en 1979. Quant au Centre suisse de cartographie de la faune (CSCF), il est fondé en 1985. En 1990 le CSCF est officiellement reconnu par la confédération. En 2010 le CSCF et le karch ont fusionné en une seule fondation CSCF&karch. Le conseil de fondation est composé par les membres suivants: Ville de Neuchâtel, Université de Neuchâtel et Pro Natura Suisse.
 
Le CSCF&karch gère et actualise la banque de données faunistiques nationale sur mandat de l‘Office fédéral de l’environnement (OFEV). Il est notamment chargé de l’archivage, de la validation scientifique et de la diffusion nationale comme internationale des données spatiotemporelles rassemblées sur les espèces de nombreux groupes d’invertébrés (mollusques, araignées, insectes…) et de vertébrés (amphibiens, mammifères, poissons et reptiles). Il est également un centre de compétence et de conseil sur la faune indigène.
 
Le karch emploie à temps partiel 7 collaborateurs scientifiques et 3 collaboratrices pour l’administration (team karch). Au niveau régional, le karch est soutenu par ses correspondants régionaux. Le Service conseil IBN se charge des sites d’importance nationale pour la reproduction des amphibiens.
 
Le Conseil scientifique fixe en collaboration avec le karch les axes de recherches et le programme d'activités du karch et prend la responsabilité scientifique des travaux effectués. Il est composé des partenaires suivants:

Président:
  • René Amstutz, Pro Natura, Basel

Membres:

  • Adrian Aebischer, herpétologue, Fribourg
  • Simon Capt, CSCF Neuchâtel
  • Goran Dusej, Büro für faunistische Felduntersuchungen, Rottenschwil
  • ​Jörg Gemsch, service nature et paysage, Ct. Lucerne 
  • Joggi Rieder, Kaden & Partner, Frauenfeld
  • Catherine Strehler-Perrin, Conservation de la nature, Ct. Vaud
  • Mirko Sulmoni, Ufficio della natura e del paesaggio, Ct. Tessin
  • Béatrice Werffeli, Office fédéral de l'environnement, Division Espèces, écosystèmes, paysages
 
Tâches et buts du karch

Le karch s’efforce de promouvoir et de coordonner toutes les activités liées à l’étude et la protection des amphibiens et des reptiles indigènes. Le but principal de ses activités est d’améliorer les conditions de vie de ces animaux et de maintenir les populations. Dans son «Bulletin d’information herpétologique pour la Suisse» qui paraît deux fois par année dans les «NEWS» du CSCF, le karch informe un large cercle de naturalistes sur les projets en cours ou terminés dans le domaine de la protection des amphibiens et des reptiles. Le résumé des activités du karch, ainsi que ses comptes, figurent dans un rapport annuel.
 
Services 

Le karch est un centre de documentation et de renseignement pour les offices nationaux, cantonaux et communaux, ainsi que pour les organisations de protection de la nature et les privés. Le spectre de ses services va du simple renseignement donné par téléphone à l’envoi de documentation de toutes sortes, en passant par des conseils plus complexes, des prises de position ou des expertises dans le domaine de projets de construction ou de mesures de protection. Pour mieux faire connaître les amphibiens et les reptiles au grand public, le karch édite des notices et autres petites publications sur la biologie et la répartition des différentes espèces. Il existe également de petites brochures développant un thème particulier, comme par exemple «Amphibiens et trafic», «Amphibiens dans les systèmes d’évacuation des eaux», «Construction d’un étang», ou «Des habitats pour les reptiles». Vous pouvez consulter la plupart de ces documents sur notre homepage, ou alors nous les commander.

Le karch gère une banque de données bibliographiques avec des titres de publications sur les amphibiens et les reptiles indigènes. Cette bibliographie comprend également ce que l’on appelle la "littérature grise", soit des publications qui ne sont pas diffusées par les canaux traditionnels; ce sont des travaux universitaires (certificats, diplômes, thèses) ou des rapports internes. La banque de données bibliographique du karch comprend plus de 6000 entrées qui peuvent être listées sur notre homepage.

Le personnel du karch participe à des congrès internationaux et collabore avec les universités suisses. Il reste ainsi en contact avec le monde scientifique et la recherche. Les chercheurs qui travaillent dans le domaine de l'herpétofaune suisse ont la possibilité de présenter leurs travaux lors du colloque annuel du karch.
Le karch organise également des excursions guidées qui s'adressent aussi bien aux professionnels de la branche qu'au grand public intéressé. C'est l'occasion d'échanger ses idées ou de perfectionner ses connaissances en herpétologie.
 
Protection de la nature et cartographie 

Une bonne connaissance de la distribution d'une espèce est indispensable pour évaluer son degré de menace et proposer des mesures de protection efficaces. L'une des tâches essentielles du karch consiste à initier et à coordonner la récolte d'observations sur le terrain (inventaires) et à actualiser régulièrement ces observations. L'un de ses objectifs est de pouvoir désigner les milieux les plus importants ou les plus riches en espèces, et de les conserver à long terme. Le karch réunit dans une banque de données toutes les observations fiables d'amphibiens et de reptiles. Des cartes de distribution et des analyses écologiques sont alors établies, documents demeurant à la disposition des scientifiques et des institutions responsables de la protection de la nature. Votre collaboration est naturellement la bienvenue! Annoncez dès aujourd'hui vos observations d'amphibiens et de reptiles au karch, online via cette page, ou par la poste.