Fermer
banniere_karch01.jpgbanniere_karch02.jpgbanniere_karch03.jpgbanniere_karch04.jpgbanniere_karch05.jpgbanniere_karch06.jpgbanniere_karch07.jpgbanniere_karch08.jpgbanniere_karch09.jpg

Espèces

Les principales espèces d'amphibiens et leurs migrations

Crapaud commun (Bufo bufo)
C'est peut-être l'espèce qui souffre le plus du trafic routier. Il y a plusieurs endroits en Suisse où des milliers de crapaud (5'000 à 8'000) migrent chaque printemps en masse vers leur site de reproduction.
Sur le Plateau, les migrations ont lieu durant la période comprise entre la mi-février et la fin avril, lorsque les températures ne sont pas trop basses. Le gros de la migration commence après 19h00:

  • par temps pluvieux, lorsque la température de l'air est supérieure ou égale à 6 °C
  • par temps sec, lorsque la température de l'air est supérieure ou égale à 11 °C.

Sur le Plateau, 95% des nuits de migration sont comprises entre le 14 mars et le 18 avril (moyenne: 27 mars).
Les crapauds se déplacent lentement et restent longtemps sur la route. Souvent, il leur faut pas moins de 15 à 20 minutes pour traverser une route de 7 m de large! Nous avons la preuve que les crapauds peuvent parcourir 3 Km pour leur migration, et nous soupçonnons des distances de 5 à 10 Km!

Grenouille rousse (Rana temporaria)
Elles se déplacent un peu plus rapidement que les crapauds, si bien qu'elles courent un peu moins de risque sur les routes. Pour cette espèce également, il existe des endroits où plusieurs milliers d'animaux migrent en même temps.
Le gros de la migration commence après 19h00:

  • par temps pluvieux, lorsque la température de l'air est supérieure ou égale à 4 °C
  • par temps sec, lorsque la température de l'air est supérieure ou égale à 10 °C

Sur le Plateau, 95% des nuits de migration sont comprises entre le 20 février et le 3 avril (moyenne: 13 mars).

Tritons ( Ichthyosaura alpestris, Lissotriton helveticus, Tritus carnifex, Tritus cristatus )
La migration des tritons demeure mal connue. De grandes migrations de tritons crêtés ne sont pas connues, ce qui va de pair avec la forte régression générale de cette espèce en Suisse. Les tritons lobés, palmés et alpestres semblent migrer sur de plus longues distances et sont souvent observés par centaines. Ils sont petits, discrets, et passent souvent totalement inaperçus aux yeux des automobilistes. Ils arrivent parfois à franchir des obstacles tels que des barrières en plastique, des fosses ou des murets, si bien qu'il est souvent impossible de tous les capturer à l'aide des pièges traditionnels. Les migrations printanières ont lieu en mars et en avril, le retour vers les quartiers d'été se déroulant de la fin mai jusqu'en septembre.

 

Le crapaud commun peut migrer de longues distances pour parvenir à son site de reproduction
 

Les grenouilles rousses migrent très tôt dans l'année
 

Un triton alpestre mâle en livrée terrestre
 

Un triton palmé sur le chemin de son site de reproduction