Fermer
banniere_karch01.jpgbanniere_karch02.jpgbanniere_karch03.jpgbanniere_karch04.jpgbanniere_karch05.jpgbanniere_karch06.jpgbanniere_karch07.jpgbanniere_karch08.jpgbanniere_karch09.jpg

Sonneur à ventre jaune

Bombina variegata variegata  (Linnaeus, 1758)

sonneur à ventre jaune

Le sonneur à ventre jaune (Bombina variegata) mesure à peine 5 cm, a un corps ovale et une peau fortement verruqueuse. Son dos brun comme la terre glaise lui permet un camouflage parfait dans son environnement typique. Son ventre jaune et noir, tirant parfois jusqu’au bleu, permet d’identifier chaque individu sans risque d’erreur.
 
C’est uniquement durant la période de reproduction que les mâles peuvent être distingués des femelles par leurs durillons noirs à l’avant-bras et au pouce. L’appel des mâles durant la période de reproduction est un faible «hou, hou, hou» régulier, qu’ils émettent souvent en se laissant flotter à la surface de l’eau.
 
La femelle accroche ses oeufs uns à uns ou par petits paquets sur les plantes, les brindilles ou à même le fond du plan d’eau. La plupart des œufs ont une surface opaque. Les têtards sont brun-gris, de forme ovale et ont une queue arquée, dont la racine remonte jusqu’à mi-dos. Une des principales caractéristiques des jeunes têtards est une peau extérieure transparente. En outre, le bord des nageoires est pourvu d’un réseau de lignes. Il peut arriver de confondre les adultes et les têtards avec ceux du crapaud accoucheur, espèce apparentée. 
 

 

 

En liberté, le sonneur à ventre jaune peut vivre au moins 15 ans. Une population est donc en mesure de subsister plusieurs années sans se reproduire. En règle générale, le sonneur à ventre jaune atteint la maturité sexuelle après deux hivers.
 
La période de reproduction dure de fin avril à début août, avec un pic en mai et juin. Les mâles restent souvent assez longtemps dans le plan d’eau alors que les femelles n’y viennent qu’après la pluie pour y déposer leurs oeufs.
La femelle peut pondre chaque été jusqu’à 200 œufs, mais souvent moins de 50. Il peut aussi arriver qu’elle ponde plusieurs fois par été. Le risque que sa maigre descendance soit dévorée ou meure de sécheresse est ainsi réduit. Les têtards se développent durant un à deux mois.
 
D’avril à septembre, on trouve toujours des sonneurs à ventre jaune adultes dans l’eau, mais il y un échange constant d’individus. La majorité d’entre eux restent cachés sur la terre ferme.
 
Les sonneurs à ventre jaune se déplacent volontiers et peuvent coloniser de nouveaux habitats à une distance de plusieurs kilomètres. Ce sont surtout les jeunes individus qui colonisent les nouveaux sites. Quant aux individus âgés, ils sont souvent extrêmement sédentaires et peuvent rester des années durant à un endroit qui n’est plus favorable à la reproduction.

De jour, le sonneur à ventre jaune peut souvent être observé dans l’eau, mais il est surtout actif la nuit. Sa nourriture consiste en toutes sortes de petits animaux vivants, qu’il trouve à même le sol. Le sonneur dispose d’une sécrétion cutanée très venimeuse le protégeant aussi bien des bactéries que des prédateurs. Sur la terre ferme, ses ennemis les plus dangereux sont les oiseaux et les carabes (coléoptères). Les têtards, quant à eux, sont une proie facile pour les poissons, les tritons, les insectes et les oiseaux prédateurs

L’aire de répartition du sonneur à ventre jaune s’étend des Pyrénées jusqu’en Grèce et à la Mer noire, en passant par le centre de l’Allemagne et l’Italie. On distingue plusieurs sous-espèces. Dans les régions de basse altitude du Nord et de l’Est, il cède la place à son proche parent, le sonneur à ventre rouge. En Suisse, on trouve le sonneur à ventre jaune au Nord des Alpes jusqu’à 700m d’altitude environ. Quelques animaux isolés ont même été observés jusqu’à 1600m d’altitude.
carte de répartition sonneur à ventre jaune

 

En Suisse, le sonneur à ventre jaune est menacé de disparition. Cette menace est même très forte dans certaines régions et il a souffert dans le dernier quart de siècle d’une forte baisse de ces effectifs. Dès le 19ème siècle, les importantes corrections des cours d’eau ont causé la perte de certains habitats. Mais c’est seulement après la deuxième Guerre mondiale, et surtout dès les années 80, que la diminution du nombre d’habitats est devenue dramatique.
 
Les causes principales de la disparition des habitats sont l’assèchement des zones humides, la canalisation des rivières, la mécanisation de l’agriculture et du secteur de la construction, ainsi que la suppression des friches et de la végétation en bordure des champs.
 
Il est primordial de maintenir un réseau d’habitats bien connectés, garantissant des conditions favorables à leur maintien à long terme. De petits habitats comptant moins de 20 individus sont eux aussi importants. Des changements d’affectation même modestes peuvent empêcher l’accroissement des populations de sonneurs. Un contrôle régulier du succès de reproduction est indispensable pour pouvoir intervenir à temps pour maintenir les effectifs.
 
Afin de favoriser la présence du sonneur à ventre jaune, il est nécessaire de redonner plus d’espace aux cours d’eau et de leur rendre leur dynamique naturelle. Dans les terrains cultivés, il faut aménager plus de zones humides ensoleillées et situées à découvert, avec de petits plans d’eau temporaires, ainsi que des prairies humides et des bosquets riches en cachettes. Le nombre et la permanence des sites de reproduction peuvent tout à fait varier d’une année à l’autre, pour autant que plusieurs plans d’eau différents soient proches les uns des autres.
 

 

 

Les habitats naturels du sonneur à ventre jaune sont les vallées fluviales, les prairies, les marais, les forêts humides et les zones d’éboulis. Dans les paysages cultivés, il est aujourd’hui présent surtout dans les carrières, les sites de construction et les décharges présentant des zones humides. Il semble qu’autrefois on le rencontrait souvent dans les alentours des fermes, dans les pâturages ainsi que le long des chemins carrossables inondésou des fossés.
                                                  
Les petits plans d’eau tempérés et peu profonds sont favorables à la reproduction. Les têtards supportent une très haute concentration en matières organiques dans l’eau et des températures élevées allant jusqu’à 36°C. Ils supportent même une sécheresse temporaire. Les sites de ponte adéquats doivent avoir de l’eau au moins pendant 3 mois l’été, mais s’assécher ou être vidés chaque année. L’assèchement élimine les prédateurs potentiels.

Le sonneur à ventre jaune évite les étangs d’eau froide, profonds et qui ne s’assèchent jamais, dans lesquels ses têtards sont facilement dévorés par des prédateurs. En revanche, il court le risque que le plan d’eau s’assèche et que ses têtards meurent. Les flaques d’eau de pluie ou d’eau stagnant dans des rigoles, ou parfois des mares formées en marge des eaux courantes, peuvent lui servir de lieux de ponte. Il utilise volontiers pour la ponte les ornières de véhicules exposées au soleil et peu fréquentées.
 
Les habitats terrestres doivent présenter toute l’année un sol suffisamment humide et des cachettes assez nombreuses. La litière des champs, le bois mort ou l’herbe couchée au sol ainsi qu’un sol forestier aéré conviennent bien comme habitats. 



 

 

sonneur à ventre jaune

Portrait du sonneur à ventre jaune

sonneur à ventre jaune

Sonneur à ventre jaune dans la végétation. On remarque la coloration typique jaune de son ventre

gouille habitat type du sonneur à ventre jaune

Les "gouilles", habitat type du sonneur à ventre jaune

Fiche espèce

  • Tête et troncs aplatis
  • Dos couvert de verrues foncées
  • Face supérieure brunâtre à gris argileux
  • Ventre lisse avec dessin caractéristique jaune éclatant sur fond bleu-noir ou gris foncé
  • Museau arrondi
  • Pupille soit en forme de coeur, soit en forme de
  • Tympans non visibles
  • Le mâle en période nuptiale porte des pelotes foncées au avant-bras, au doigts et souvent au orteils
  • Pattes postérieures palmées jusqu'à l'extrémité des doigts

 

bova portrait ╕AM.jpg
Le Sonneur – Amphibien de l'année 2014
More...