Fermer
banniere_karch01.jpgbanniere_karch02.jpgbanniere_karch03.jpgbanniere_karch04.jpgbanniere_karch05.jpgbanniere_karch06.jpgbanniere_karch07.jpgbanniere_karch08.jpgbanniere_karch09.jpg

Lézards indigènes – aide à la détermination

La détermination correcte des espèces de lézards indigènes peut être particulièrement difficile pour les naturalistes qui n’auraient pas une excellente connaissance des reptiles. Le tableau ci-dessous regroupe les caractéristiques importantes pour les quatre espèces indigènes pour lesquels la détermination pourrait être caractéristique. Ainsi, ce tableau pourrait aider à effectuer une détermination correcte.

La localisation géographique du lieu d’observation est particulièrement importante pour une détermination correcte et il est important de pouvoir répondre aux questions suivantes : quelles espèces sont présentes dans la région ? A quelle altitude ? Dans quels habitats ?

Par exemple, le lézard agile (Lacerta agilis) n’est présent en syntopie (dans le même site) avec le lézard vert (Lacerta bilineata) que dans quelques régions de Suisse. Ce dernier n’est que très rarement en syntopie avec le lézard vivipare (Zootoca vivipara). Au contraire, le lézard vivipare est fréquemment rencontré avec le lézard agile, tout comme le lézard agile est souvent présent avec le lézard des murailles (Poradcis muralis) ; de même, le lézard des murailles est presque toujours présent avec le lézard vert.

Une particularité : autour de Rapperswil (SG), une population de lézard des ruines (Podarcis siculus) a été introduite. 

 

Lézard agile
(Lacerta agilis)  

 

LAAG_Männchen_adult_Herbstfärbung.JPG

Lézard vert
(Lacerta bilineata)
 

LABI_Männchen_adult.jpg

Lézard des murailles
(Podarcis muralis)  

 

POMU_Paar_adult_2.JPG

Lézard vivipare
(Zootoca vivipara)

 

ZOVI_Männchen_adult.JPG

Taille totale Jusqu'à 22 cm Jusqu'à 36 cm Jusqu'à 21 cm Jusqu'à 15 cm
Forme générale massif Élancé et puissant Élancé et fin Élancé
Tête Courte et puissante ; pas aplatie ; grande proportionnellement au corps  Puissante, légèrement allongée; petite proportionnellement au corps ou par rapport au Lézard agile Allongée, nettement aplatie ; proportionnellement plus petite que chez le Lézard agile Petite, légèrement aplatie ; proportionnellement nettement plus petite que chez le Lézard agile 
Forme du museau Court et obtus Légèrement pointu Pointu, effilé Légèrement pointu
Corps Aussi large que haut Aussi large que haut Nettement plus large que haut Aussi large que haut (sauf quand l’animal est en thermorégulation)
Queue Épaisse et courte, environ la moitié de la longueur totale Effilée et longue, environ 2/3 de la longueur totale Effilée et longue, environ 2/3 de la longueur totale  Plutôt courte, mais plus que la moitié de la longueur totale
Écailles dorsales Relativement grosses, mais sans carène Relativement grosses, mais sans carène  Petites, donnant un aspect velouté; chaque écaille individuelle difficilement visible  Grosses, avec une carène sur la partie dorsale, qui donne un aspect granuleux ; chaque écaille individuelle bien distinguable
Mâles

LAAG_Männchen_adult_Prachtfärbung.JPG

Coloration verte éclatante sur les flancs et les pattes lors de la période de reproduction ; cette coloration n’est pas présente sur le dos et le dessus de la tête ; la gorge n’est jamais bleue ; à la fin de l’été et en automne, la coloration est similaire aux femelles ; présence d’ocelles

LABI_Männchen_adult.jpg

Toujours avec une coloration vert clair éclatante, aussi sur le dessus de la tête et le dos ; gorge bleue en période de reproduction ; sans ocelles

POMU_Männchen_adult_1.JPG

Brun ou beige ; pas de coloration vert éclatant sauf chez les mâles de la sous-espèce P. m. nigriventris importé d’Italie ; la gorge n’est jamais bleue ; sans ocelles

ZOVI_Männchen_adult.JPG

Brun ou beige ; pas de coloration verte éclatante ; la gorge n’est jamais bleue ; sans ocelles, ou alors de manière peu distincte

Femelles

LAAG_Weibchen_adult.jpg

Couleur de base brune ou beige, avec de nombreuses taches foncées, parfois disposées en ligne ; toujours avec des ocelles (tache foncée, avec un contour ou le centre clair) bien marqués

LABI_Weibchen_adult_2.jpg

Extrêmement variable, mais la plupart du temps avec une coloration partiellement verte; souvent avec une ou deux lignes longitudinales blanches sur les deux côtés du dos et sur les flancs ; sans ocelles 

POMU_Weibchen_adult2.JPG

Brun ou beige ; pas de coloration vert éclatant ; sans ocelles 

ZOVI_Weibchen_adult.JPG

Brun ou beige ; pas de coloration vert éclatant ; sans ocelles ou alors de manière peu distincts 

 

Juvéniles

LAAG_Jungtier.jpg

Similaire aux femelles; toujours avec des ocelles bien marqués 

LABI_Jungtier.JPG

Uniformément brun ou plus rarement gris, avec la gorge verdâtre ou jaunâtre ; sans ocelles

Comme les individus adultes 

ZOVI_Jungtier.jpg

Souvent de coloration couleur cuivrée avec des reflets métallisés à brun foncé ; la queue est très foncée jusqu’à noire

Mélanisme (animaux totalement noirs) Jamais complètement noir Très rarement complètement noir Très rarement complètement noir  Occasionnellement complètement noir 
Répartition Carte répart_L.agilis.jpg (Lézard agile) Carte répart_L.bilineata.jpg (Lézard vert) Carte répart_P.muralis.jpg (Lézard des murailles) Carte répartition_Z.vivipara.jpg (Lézard vivipare)


Cliquer sur les photos et cartes pour les agrandir